Musée municipal des Capucins

Posté le 30 Nov -0001
...

Contexte géographique

Continent :
Pays :
Région :
Département :
Ville :

Historique

En 1834, la Ville de Coulommiers fonde une bibliothèque municipale. Cette bibliothèque sera installée dans une salle de l’Hôtel de Ville. Afin, de constituer un fonds intéressant, le Conseil municipal décide de faire appel à un columérien, ancien employé aux bibliothèques de l’Empereur et du Conseil d’Etat : Antoine-Alexandre Barbier. Grâce à lui, en 1842, entrera la première oeuvre du futur musée : le portrait du 1er Président du Tribunal de Paris, natif de Coulommiers : Thomas Berthereau (1733-1817) par Mme Jousseran. En 1843, Anatole Dauvergne, érudit et notable de la ville, offre à Coulommiers, un portrait de Valentin de Boulogne assis au milieu des ruines du Colisée, vêtu d’un costume Louis XIII et s’apprêtant à dessiner une bohémienne. L’année suivante, d’autres objets de bibliothèque qui deviendront par la suite, les pièces maitresses du musée sont offertes par Monsieur Fontaine, propriétaire du château de Roize, hameau de Maisoncelles-en-Brie : 2 globes terrestre et céleste du cartographe Vincenzo Coronelli datés respectivement de 1688 et 1693. Le 20 juin 1936 Ernest Dessaint, alors Président de la Société d’archéologie de Seine-et-Marne section de Coulommiers demande « que tous les souvenirs du passé et les oeuvres d’art épars dans différents endroits soient rassemblés à l’Hôtel de Ville ou aux Capucins ». Le Maire, Pierre Mortier propose alors que l’on transforme la chapelle des Capucins en Musée et Bibliothèque. Le déménagement des collections se fera en 1943 et en 1945 le musée devient Musée Contrôlé. De la fin de la Seconde Guerre Mondiale au début des années 80 le Musée est confié à un archéologue local qui le transforme en Musée d'archéologie issue de ses fouilles. En 1985 la municipalité confie le Musée à une association «Les Amis du Musée» jusqu'en 1998 et en 2002 le Musée des Capucins de vient Musée de France. Aujourd'hui, c'est un musée d'histoire locale qui retrace l'histoire du territoire de la préhistoire à nos jours au travers de ses collections.

Atouts majeurs

Poignard anthropoïde ; Sarcophage monoxyle ; Trésor monétaire Gallo-Romain ; Globes de Coronelli ; Lapidaires du château de la Princesse de Clèves ; Grotte de Coquillages ; Fonds d'atelier Anatole DAUVERGNE

Intérêt

Eglise conventuelle Notre Dames des Anges construite par Catherine de Gonzague, Princesse de Clèves, Duchesse de Longueville en 1625

Source:

Ministère de la Culture - Données originales téléchargées ( mise à jour du 25 juin 2019 licence ouverte v2.0 (Etalab) ) sur « Musées de France : base Muséofile »

Patrimoine

Musées et lieux du patrimoine documentés avec le résultat d'un référécenement d'informations pour accompagner la compréhension du contexte.

Chaque page est contextualisée pour être reliée à un article (visite 3d, définition , etc) ou un livre.