Maison de la magie

Maison de la magie est un Musée de France situé en région Centre-Val de Loire dans le département du Loir-et-Cher en France sur la commune de : Blois. La notice bibliographique proposée vous permet de parcourir des ouvrages par thème géographique , historique ou artistique


Contexte

Informations

Cliquez sur un des liens pour découvrir :

  • D'autres lieux avec le contexte géographique selon le continent, le pays, la région, le département ou la ville.
  • La liste des thèmes des collections pour parcourir des musées sur la même thématique.

Thèmes des collections

Histoire Histoire de l'art Photographie


Description

Historique

Fermée en 1978, l'usine fut achetée par la Région Réunion en 1986. Le musée Stella Matutina a été inauguré le 26 Juillet 1991. De 2010 à 2015, la Région Réunion a entièrement réhabilité le musée Stella Matutina, sur les plans architectural et muséographique, replaçant l'usine au coeur du propos scientifique Le musée conserve plus de 1500 objets représentatifs du patrimoine sucrier de La Réunion. Les premières collections ont été réunies en 1989. Il s'agissait surtout de matériel industriel resté «in situ». Puis se sont développées des collections à caractère agricole (du machinisme au savoir-faire) liées à la canne à sucre ou à la diversification agricole : géranium, vetiver, et certains savoir-faire locaux. A ce jour, la collection du musée Stella Matutina se compose de plusieurs ensembles, organisés selon les thématiques suivantes : Les objets liés à la culture de la canne : outils et machines agricoles, traitements des cultures, moyens de transport, objets réalisés en matériaux-canne (Kayamb, chapeau), pesée et levage (balances, grappins, carnets), matériel d’analyse du taux de sucre ; Les objets liés à la fabrication du sucre de canne : machines d’usine, instruments de contrôle du processus de production, matériel de chimie, conditionnement, moyens de transport, fabrication de la chaux, métiers d’entretien de l’usine (outils de tourneur-ajusteur, outils de forgeron, de charpentier...) ; Les objets liés aux filières dérivées : distillation du rhum, confiserie, pâtisserie, limonaderie ; Les objets témoignant de la consommation des produits canne, sucre et dérivés. Emballages, publicités, bouteilles, étiquettes, objets de service et de présentation (pinces, marteaux, sucriers, verres, carafes…) ; Les objets liés aux cultures alternatives et à leurs transformations : tabac, plantes à parfum, vanille, café. ; Les objets liés aux activités agricoles annexes (cultures et élevage de subsistance) : élevage semi-nomade, dressage des boeufs, apiculture, plantations domestiques ; Les objets liés à la mémoire humaine du site. Lieux et objets de culte, de vie quotidienne, outils utilisés à l’usine, photos. Collecte de patrimoine immatériel. ; Les objets témoignant des relations commerciales Réunion-Métropole : documents, publicités, objets importés illustrant les échanges dans les deux sens. ; Un fonds documentaire et iconographique témoignant de l’histoire du site, et de l’industrie sucrière de l’île (cartes anciennes, photographies, aquarelles, gravures, archives de l’usine).

Atouts majeurs

Le musée propose un parcours dans l'histoire croisée du sucre et de l'île Bourbon, qui met en lumière les particularités culturelles et économiques de cette île de l'Océan Indien. Au 19ème siècle, La Réunion abandonne la culture du café pour se lancer dans celle de la canne. Il s'agit surtout d'une aventure humaine : les hommes et les femmes qui ont permis à cette agro-industrie d'exister, de se développer, d'innover, sont replacés au coeur du Musée, miroir de la société et de l'identité réunionnaises. Données historiques sur le peuplement, l'esclavage et l'engagisme, récits de vie, collections historiques, ethnographiques et techniques, objets insolites, vestiges industriels, témoignages des anciens travailleurs, documents d'archive donnent vie et relief à cette scénographie de la mémoire, avec le renfort des outils multimédias les plus récents. Le Musée consolide également sa vocation industrielle : description de l'évolution des techniques sucrières sur près de 200 ans, et des processus de fabrication représentés par les impressionnantes machines en place dans l'usine. Enfin, il propose d'aller à la rencontre des réunionnais en dehors des murs de l'établissement sucrier, à travers une balade-nostalgie dans le « temps lontan », autour de la « boutik sinois » et du « car courant d'air ».

Intérêt

Maison bourgeoise XIXème

Source:

Ministère de la Culture - Données originales téléchargées ( mise à jour du 25 juin 2019 licence ouverte v2.0 (Etalab) ) sur « Musées de France : base Muséofile »