Fondation Arp

image de l'article

COPYRIGHT © HISTOIRE-ET-ART.COM

Fondation Arp est un Musée de France situé en région Ile-de-France dans le département de Hauts-de-Seine en France sur la commune de : Clamart. La notice bibliographique proposée vous permet de parcourir des ouvrages par thème géographique , historique ou artistique

Visiter le site internet

Contexte

Informations

Cliquez sur un des liens pour découvrir :

  • D'autres lieux avec le contexte géographique selon le continent, le pays, la région, le département ou la ville.
  • La liste des thèmes des collections pour parcourir des musées sur la même thématique.

Thèmes des collections

Histoire de l'art


Description

Historique

C'est ici que Jean Arp et Sophie Taeuber, pionniers du Dadaïsme et de l'Abstraction, s'installèrent en 1929, dans une maison-atelier conçue par Sophie Taeuber, qui servira de cadre à leur création jusqu'à la fin de leur vie. Ils y accueillirent leurs amis, artistes et écrivains des Avant-Gardes.

Atouts majeurs

s Bastard, deux illustres éventaillistes de la région de Méru ; Autres pièces de tabletterie : objets en nacre, essentiellement, mais aussi en os, en ivoire, en écaille, en corne, en bois précieux... Accessoires de mode et de toilette tels que broches, boucles de ceinture, paires de jumelles, vaporisateurs à parfum, poudriers, peignes, brosses, nécessaires de manucure, couverts, étiquettes, coquilles gravées en bas-reliefs, mais aussi articles de dentisterie, de lunetterie, de couture, de table, jeux et jouets (dés, dominos, plaques, jetons et pions de jeux, etc.), divers objets de piété, missels, carnets de bal, coffrets et boîtes de toute sorte ; Séries de magnifiques boutons en matières nobles et chatoyantes. La plupart de ces objets ont été achetés ou récupérés chez d'anciens artisans locaux. Il en va de l'ensemble de la collection de boutons, ainsi que de la grande majorité des objets de tabletterie usuels et de luxe. En ce qui concerne les éventails, même si le musée détient dans ses collections plusieurs exemplaires manufacturés dans la région de Méru, il dispose aussi de nombreux modèles de provenances diverses, notamment des modèles de facture asiatique et plusieurs spécimens publicitaires. En ce qui concerne les machines, certaines sont inscrites à l'Inventaire général du Patrimoine et sont recensées dans la Base Palissy du Ministère de la Culture : Chaudière à vapeur du musée, qui date de 1902 mais dont il ne subsiste que la façade. Elle a été placée dans une fosse, comme dans son usine d'origine ; Machine à vapeur à piston, également datée de 1902, fait l'objet d'une inscription identique. Elle présente l'intérêt majeur d'avoir été conservée en parfait état de marche, d'être entretenue quotidiennement, et surtout d'être mise en fonctionnement systématiquement devant les visiteurs ; 25 autres machines du musée figurent sur cette liste, et sont toutes installées dans les ateliers de fabrication reconstitués du boutonnier et du dominotier. Ce sont notamment des ensembles de 2 machines à graver (tours à graver) dites lignes droites, de 2 machines à meuler, de 2 tonneaux à polir, de 2 tours à mécher, d'une trieuse d'épaisseur, d'un tour à découper à l'eau, d'une machine à reproduire, d'un tour à graver, de plusieurs machines à meuler, percer, raboter, et d'une machine à revêtir par dépôt (ou bac à teinture). On y note enfin la présence de la machine à découper par scie (ou scie à découper l'ivoire), réinstallée à l'identique à l'étage. Elle est encore utilisée aujourd'hui (alimentée par un moteur électrique) et est mise en route régulièrement devant le public ; Très imposante pendule en ébène et nacre flanquée de deux miroirs symétriques, oeuvre de l'artisan méruvien Mr Troisoeufs, autrefois donnée à la Commune de Méru par son créateur. Ce chef d'oeuvre de style Empire a été commencé en 1870, et achevé pour l'exposition artisanale de Méru en 1907. On payait alors 1 Franc pour la visiter sur le stand. Endommagée pendant l' Occupation, elle fut restaurée par le dernier artisan graveur sur nacre, Mr Roblot de Andeville. Cette pièce est tout à fait extraordinaire, et d'une valeur inestimable compte tenu de son histoire et de sa facture locales.

Source:

Ministère de la Culture - Données originales téléchargées ( mise à jour du 25 juin 2019 licence ouverte v2.0 (Etalab) ) sur « Musées de France : base Muséofile »