Ecomusée de la Margeride

Le Ecomusée de la Margeride est un Musée de France situé en région Auvergne-Rhône-Alpes dans le département du Cantal en France sur la commune de : Ruynes-en-Margeride. La notice bibliographique proposée vous permet de parcourir des ouvrages par thème géographique , historique ou artistique


Contexte

Informations

Cliquez sur un des liens pour découvrir :

  • D'autres lieux avec le contexte géographique selon le continent, le pays, la région, le département ou la ville.
  • La liste des thèmes des collections pour parcourir des musées sur la même thématique.

Thèmes des collections

Histoire Histoire de l'art Mobilier


Description

Historique

En 1975, les habitants du village de Loubaresse (Cantal), se mobilisent autour de Guy Brun pour réhabiliter une très belle ferme construite entre 1788 et 1844, un édifice exceptionnel et préservé, témoin idéal de la vie paysanne en Margeride. S'appuyant sur les témoignages des anciens et les archives du village, ils reconstituent jusqu'au moindre détail l'intérieur du bâtiment tel qu'il était au XIXe siècle. Ainsi s'ouvre la Maison du Paysan. Une association loi 1901 se constitue dans le but de valoriser le patrimoine culturel et naturel de Margeride. Depuis 1984, cette Maison du Paysan, rebaptisée «Ferme de Pierre Allègre», du nom de son propriétaire au milieu du XIXe siècle, est un site contrôlé par la Direction des musées de France. L'association devient écomusée de Margeride, seul écomusée d'Auvergne reconnu par l'Etat. L'intérêt de l'écomusée pour le Viaduc de Garabit ne s'est jamais démenti. Aujourd'hui, l'équipe de l'écomusée assure les visites du plus célèbre monument du Cantal etcontinue à concevoir des expositions qui relatent son histoire. Exposition temporaire visible chaque année sur l'aire de Garabit (A75, entre les sorties 30 et 31). En 1985, au pied de la tour médiévale de Ruynes-en-Margeride, ancienne demeure de monsieur de Saint-Martin, est aménagé le Jardin de Saint-Martin. Il permet de découvrir le patrimoine naturel de Margeride : géologie, paysages, faune, flore. En 1986, l'école du hameau de Signalauze, fermée depuis 1983 faute d'élèves, est restaurée et rebaptisée «école de Clémence Fontille», en hommage à cette institutrice du début du XXe siècle tant appréciée des élèves. Le site raconte la journée d'un écolier en milieu rural dans les années 1930. Un jardin, une ferme, une école... et le viaduc : trois sites + un pour découvrir, apprendre, s'émouvoir. Inscrits à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, ils font l'objet d'un travail permanent de conservation et de mise en valeur. Les bâtiments et tout ce qu'ils contiennent ont été scientifiquement inventoriés. Les 9000 visiteurs que l'écomusée accueille chaque année sont la meilleure preuve de la qualité des actions menées.

Atouts majeurs

La ferme de Pierre Allègre vous invite à partager le quotidien d'une famille de paysans de Margeride au XIXe siècle. Découvrez à Signalauze une école de hameau, le préau, la salle de classe et le jardin de l'institutrice. Au pied du donjon du XIIIème siècle qui surplombe le village de Ruynes-en-Margeride, ces couleurs étonnantes, ces paysages de lande à myrtilles et de boules de granit, de prairies et de forêts de pin, cette lumière que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Son arche gigantesque franchit la Truyère depuis plus de 120 ans... plus qu'un pont ferroviaire, le viaduc, c'est toute une histoire pour la Margeride. Suivez le guide, entrez dans la grande et la petite histoire de ce géant de fer et de granite, qui fut, avant Millau, le «plus grand viaduc du monde»

Intérêt

Ferme de Pierre-Allegre du XIXe siècle. Ecole de Clémence-Fontille mi XIX siècle. Jardin avec un tour du XIIe siècle. Trois sites inscrits à l'Inventaire supplémentaire des Monuments historiques

Source:

Ministère de la Culture - Données originales téléchargées ( mise à jour du 25 juin 2019 licence ouverte v2.0 (Etalab) ) sur « Musées de France : base Muséofile »