Contexte

post

Musée d'art sacré

Posté le 15 Jun 2022
Parcourir la carte

Bibliographie

Contexte

Collection

Non renseigné

Description

Historique

En 1623, les cisterciennes de l'Abbaye de Notre-Dame de Tart arrivent à Dijon et achèvent la construction de leur monastère en 1767. Elles demandent à un frère de l'Oratoire, Louis Trestournel, d'établir les plans de leur église. L'édifice achevé en 1709, est placé sous le vocable de l'Assomption de la Vierge et de saint Etienne Harding dont le portrait, avec celui de saint Bernard, orne le portail. A la Révolution, l'église devient temple des Théophilanthropes puis dépôt d'oeuvres d'art. Après avoir servi à nouveau de chapelle au 20e siècle, elle est classée Monument Historique en 1945, rachetée par la Ville de Dijon en 1950, pour devenir en 1979, musée d'Art Sacré. En 1993, le musée est rattaché au musée de la Vie Bourguignonne Perrin de Puycousin

Atouts majeurs

Installé dans l'église du Monastère des Bernardines, les oeuvres d'art, sculptures, peintures et orfèvrerie exposées font revivre l'histoire artistique de la province du XIIe au XXe siècles et reflètent l'évolution des pratiques religieuses des communautés féminines au cours des siècles

Intérêt

Le musée d'art sacré est situé dans l'église du Monastère des Bernardines, édifice de la fin du XVIIe siècle, classé Monument Historique

Source:

Ministère de la Culture - Données originales téléchargées ( mise à jour du 25 juin 2019 licence ouverte v2.0 (Etalab) ) sur « Musées de France : base Muséofile »