Description

Voilà 150 ans qu'un groupe de savants français et britanniques a percé le mystère de la langue akkadienne, une langue sémitique notée à l'aide d'une écriture cunéiforme. Son déchiffrement a permis d'accéder à une grande partie de la documentation antique du Proche-Orient où elle a été utilisée pendant plus de deux millénaires et demi. La redécouverte des civilisations anciennes a en fait débuté bien avant, avec les voyages en Orient et l'intérêt des hommes des Lumières pour les langues et cultures anciennes.

Au XVIIIe sicèle. l'abbé Barthélémy, déchiffre le palmyrénien et le phénicien ; quelques décennies plus tard, J.-F. Champollion décode les hiéroglyphes égyptiens, et d'autres savants le vieux-perse, écrit, tout comme l'akkadien, en caractères cunéiformes. À la fin du XIXe siècle., le sumérien est identifié et, au XXe siècle., le hittite, l'ougaritique et le linéaire B. Alphabets, syllabaires et systèmes d'idéogrammes, progressivement établis, des pans entiers de l'histoire humaine tombés dans l'oubli sont redécouverts. Cet ouvrage cherche à replacer les découvertes dans leur contexte, à en expliquer le processus et à présenter la personnalité des hommes qui y consacrèrent leur temps, et souvent leur vie.

Catalogue

Le catalogue est composé d'ouvrages pour accompagner la compréhension du contexte d'un lieu.

Chaque source est contextualisée pour être reliée à la collection d'un musée ou au contexte d'un monument.

Des informations sur des éditeurs, des auteurs , des collections sont aussi proposées.