L'Art au XIXe siècle

Image d'illustration de l'article L'Art au XIXe siècle
Auteur

Chantal Moiroud, Gabriele Crepaldi

Information de librairie
  • Editeur :* >Hazan
  • Collection :* >Guide Hazan
  • Genre : Guide
  • ISBN-10 : 2754100423
  • Ean, Isbn-13: 9782754100427
  • Langue: Français
  • Année de parution: 28-09-05
  • Nombre de pages: 381
  • Format : 20 x 2,9 x 14 cm
  • Reliure: Broché
  • Prix indiqué : 20,00€

Commander neuf ou d'occasion

Description

Ce « guide des arts » offre un panorama détaillé de l’histoire de l’art. Conformément à l’esprit de la collection, cette synthèse habile fait une place privilégiée à l’illustration. Les annexes, outre l’index des artistes, sont enrichies pour cette série d’une chronologie.

Entre tradition et modernité, le XIXe siècle est celui d’un monde en pleine mutation, marqué par la révolution industrielle et les innovations qui l’accompagnent. On citera l’invention des transports ferroviaires, qui modifie radicalement les conditions du voyage, et donc celles des peintres voyageurs, ou, dans le domaine des arts, la naissance de la photographie, qui change absolument le regard des peintres. Des néoclassiques, qui prônent la beauté idéale dont l’art grec et romain est le modèle parfait, aux romantiques, qui revendiquent le caractère unique de chaque œuvre et la nécessité pour l’artiste d’exprimer des sentiments individuels, la période est traversée de grands courants analysés dans la première partie (les mots clés). Y figurent tous ceux qui préfigurent les grands bouleversements du XXe siècle. Les impressionnistes, fascinés par la lumière, ouvrent la voie aux avant-gardes : pointillisme, symbolisme, mouvement Arts and Crafts, nabis, scapigliatura, divisionnisme, jusqu’à la Sécession. Entre-temps, les nazaréens auront tenté de réformer radicalement l’art dans une orientation spirituelle et patriotique, suivis par les puristes, qui s’inspireront d’Ingres pour se tourner vers les artistes « primitifs » afin de redécouvrir la véritable essence de l’art et son authentique mission éthique et religieuse. Quant aux réalistes, ils entendent montrer la réalité dans laquelle ils vivent, mais aussi exprimer clairement leur position sur les événements et les personnages qu’ils représentent. Cet éclatement des tendances et des intentions est bien le signe de sociétés en pleine transformation. Une telle multiplicité de courants est indissociablement liée à une géographie et à des lieux précis, présentés en deuxième partie dans l’ouvrage. C’est à un voyage dans le temps et dans l’espace que convie ce nouveau « guide des arts ». La première partie, « Les mots clefs », plante le décor conceptuel du siècle traité ; la seconde partie, « Les lieux », définit l’espace géographique et renseigne sur les sphères d’influence ; la dernière partie, « Les artistes », examine dans le détail quelques soixante artistes et illustre la diversité des styles de l’époque. La « fiche signalétique » enrichit chaque article d’informations complémentaires. Un panorama détaillé du XIXe siècle conformément à l’esprit de la collection, qui fait une place privilégiée à l’illustration. Les annexes, outre l’index des artistes, sont enrichies pour cette série d’une chronologie.