Le jardin archéologique de Saint-Acheul, est un jardin public qui accueille un site d’importance. C’est le site éponyme qui donne son nom à l’Acheuléen, le principal faciès du paléolithique inférieur.

Découverte en 1940 par Marcel Ravidat, dans la colline « Lascaux », ce temple de l’art préhistorique est fermé à la visite depuis 1963. Aujourd'hui, plus qu’une reconstitution, Lascaux IV est une réplique complète et inédite qui guide le visiteur à travers le temps et l’histoire. Un espace dédié à l’immersion du spectateur dans le contexte des créateurs.

Découverte le 18 décembre 1994 par Jean-Marie Chauvet et deux amis Éliette Brunel et Christian Hillaire durant une sortie de spéléologie, la grotte Chauvet est l’objet d’une protection et d’une conservation décidée dès son invention. Le choix de proposer une reconstitution aux visiteurs afin de protéger les œuvres est la concrétisation de cette démarche. La Grotte Chauvet 2 - Ardèche, c’est retourner aux origines de l’art, il y a 36 000 ans .

Un musée, deux Monuments Historiques, des sites archéologiques antérieurs à la romanisation de Lutèce. Le Musée de Cluny vous offre un cadre unique pour découvrir l’époque médiévale. Depuis l’acquisition de l’Hôtel particulier de Cluny en 1843 par l’Etat, dépendant de la Commission des Monuments historiques, le Musée de Cluny s’est peu à peu spécialisé sur une période : l’époque médiévale. Cependant ses collections concernent aussi : l’antiquité et la renaissance.

Découverte en 1985 par Henri Cosquer scaphandrier professionnel à Cassis, la grotte ornée est officiellement déclarée en 1991 par son inventeur. Elle est classée au monument historique dans l’année :   Une grotte ornée d’une telle richesse par 35 mètres de fond, un cas unique au monde.

La plus longue frise sculptée de la préhistoire ! À la différence des grottes qui semblent souvent être des sanctuaires, l’art rupestre de l' abri sous-roche du roc-aux-sorciers allie art et vie quotidienne. Gisement découvert en 1927 par Lucien Rousseau, la frise est mise au jour qu'en 1950 après la reprise des fouilles en 1948 par Dorothy Garrod. Le site est classé au titre des monuments historiques en 1955