Découvrir des lieux

Des musées ou des lieux de la liste du patrimoine mondial

Musée lorrain

Le Musée lorrain est situé dans la ville de Nancy dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est en France. La notice proposée vous permet de parcourir des sources sur des thèmes géographiques , historiques ou artistiques comme : Europe, France, Grand Est, Meurthe-et-Moselle, Nancy, Archéologie, Histoire, Beaux-Arts, Arts décoratifs, Sculpture

Historique

Créé par la Société d'archéologie lorraine fondée en 1848 le musée fut installé au rez-de-chaussé et s'agrandit progressivement. Ravagé par un incendie en 1871, il est reconstitué grâce aux dons et aux souscriptions auxquelles participa notamment l'Empereur d'Autriche. Il occupe actuellement tout le bâtiment et comprend aussi l'église et l'ancien couvent des Cordeliers. Les collections évoquent les divers aspects de l'histoire et de l'art de la Lorraine, des origines à 1920. Depuis 2000, le musée Lorrain est entré dans un vaste projet de rénovation qui associe dans une volonté commune la Ville de Nancy, la Société d'Histoire de la Lorraine et du musée Lorrain, l'Etat et la Région Lorraine. Le projet a pour but de restructurer le musée en conservant les bâtiments historiques et de créer de nouveaux espaces pour répondre aux missions des musées contemporains. Grâce à cela, le musée Lorrain deviendra « le musée de tous les Lorrains », un lieu culturel de référence à l'échelle régionale, mais aussi nationale et internationale. Projet de longue haleine, la rénovation du musée se déroulera en trois étapes jusqu'à l'ouverture d'une première partie du musée rénové vers 2013 : l'étude de programmation entamée en juillet 2005, qui précisera les enjeux, les objectifs et le descriptif détaillé du futur établissement ; la traduction architecturale et muséographique de ce programme ; les travaux étalés sur plusieurs exercices budgétaires. Différents chantiers sont déjà en cours, des travaux de restauration ont été engagés sur le couvent des Cordeliers et la tour de l'Horloge, ils seront suivis par ceux des façades et de la toiture du Palais Ducal de 2006 à 2009. En parallèle, le « chantier des collections » a débuté en juin 2005 : cette étude systématique des collections permettra de dresser un inventaire précis et informatisé des objets du musée, de définir les oeuvres qui figureront dans les futures salles du musée et d'établir les campagnes de restauration nécessaires à la conservation et à la lisibilité des oeuvres. Chantier des collections : un projet de réserves communes aux musées de l'agglomération nancéienne (musée des Beaux-Arts, musée de l'Ecole de Nancy, musée Lorrain, musée du Fer, muséum-aquarium), associant la Ville de Nancy et la Communauté Urbaine du Grand Nancy, est également en cours. L'objectif est à terme de disposer d'un lieu de stockage, de conservation et d'étude des collections non exposées de ces 5 musées. La rénovation du musée Lorrain est donc aujourd'hui concrètement engagée. Le musée continue d'accueillir du public pendant la durée du chantier de rénovation

Atouts majeurs

Le parcours proposé aux visiteurs est un cheminement chronologique autour des principaux témoins de l'histoire culturelle et artistique de la Lorraine, de la préhistoire au XXe siècle. Les salles consacrées à l'archéologie témoignent de la richesse des civilisations préhistoriques, gallo-romaine et mérovingienne dans l'Est de la France à travers objets de la vie quotidienne, parures, armement et sculptures. Les collections du Moyen Age et de la Renaissance sont constituées de sculptures religieuses et funéraires, de pièces d'orfèvrerie et de céramiques, de verres et vitraux d'époque médiévale ainsi que d'armes du XIVe et XVe siècles. Autour de la Femme à la puce, célèbre chef d’oeuvre de Georges de La Tour, sont regroupées des oeuvres peintes dans son entourage. Les cuivres et gravures de Jacques Callot constituent également un des points forts de la visite du musée. La collection de faïences régionales des XVIIIe et XIXe siècles est un ensemble de référence. L’oeuvre politique et culturelle des ducs de Lorraine et de Bar est évoquée à travers le musée, notamment celle de Stanislas Leszczynski, souverain éclairé, beau-père de Louis XV. Une salle de miniatures et une salle d'objets du culte juif constituent des collections particulières au sein du musée. La vie quotidienne des Lorrains de la fin du XVIIIe siècle au début du XXe siècle est illustrée par les collections d'art populaire et d'ethnographie abritées dans le couvent des Cordeliers : meubles régionaux, faïences populaires, objets domestiques y sont présentés dans des évocations d'intérieurs lorrains traditionnels

Intérêt

Le palais des ducs de Lorraine. Construit à partir de la fin du XVe siècle, le palais est un symbole important du pouvoir des ducs de Lorraine. Sa porterie, entrée d’honneur sur la Grande Rue, constitue l’un des premiers témoins de l’art de la Renaissance dans l’Est de la France. La galerie des Cerfs, vaste salle d’apparat, est la seule galerie princière de cette époque à avoir conservé ses dimensions d’origine. Le palais a été fortement remanié à la suite d’un incendie en 1871. L’église et le couvent des Cordeliers. Fondés à la fin du XVe siècle par le duc René II, après sa victoire sur Charles le Téméraire, l’église et le couvent des Cordeliers forment un ensemble à très forte symbolique. Joyau de l’architecture lorraine, l’église érigée en pleine période de la Renaissance, s’ouvre sur la « Chapelle ronde ». Celle-ci, construite au début du XVIIe siècle, abrite toujours les sépultures de la famille ducale de Lorraine. Le palais du Gouvernement. Bâti entre 1751 et 1753 par Emmanuel Héré, le palais du Gouvernement constitue le pendant architectural de l’hôtel de ville auquel il fait face. Durant le règne de Stanislas, roi de Pologne et beau-père de Louis XV, c’était la résidence du représentant de la France en Lorraine. Cet édifice symbolise donc l’entrée de la Lorraine dans le royaume de France. S’il a conservé un rôle de résidence militaire jusqu’en 2010, le palais du Gouvernement dépend aujourd’hui du Musée lorrain.

Source:

 Ministère de la Culture  - Données originales téléchargées ( mise à jour du 25 juin 2019 licence ouverte v2.0 (Etalab)  ) sur « Musées de France : base Muséofile »