LIVRE

Dans l'épaisseur du temps : Archéologues et géologues inventent la préhistoire

Catégorie : Archéologie

Dans l'épaisseur du temps : Archéologues et géologues inventent la préhistoire

Arnaud Hurel, Noël Coye


  • Editeur :* Muséum National D'histoire Naturelle
  • Collection :* Archives
  • Genre : Etude
  • ISBN-10 : 2856536662
  • EAN, ISBN-13: 9782856536667
  • Langue: Français
  • Année de parution: 01-05-11
  • Nombre de pages: 442
  • Format : 24 x 2,5 x 17 cm
  • Reliure: Relié
  • Prix indiqué : 35,00€

Description

Extrait de l'introduction de Arnaud Hurel et Noël Coye

1859-2009
Aller au-delà d'une célébration

L'année 1859 est à la fois celle de la publication par Charles Darwin (1809-1882) de la première édition de L'Origine des espèces ou la préservation des races favorisées dans la lutte pour la vie -audacieuse lecture «généalogique» du monde et démonstration d'un mécanisme d'évolution de la vie -, celle de la reconnaissance de la haute antiquité de l'homme à travers la preuve, apportée par les travaux de Jacques Boucher de Crèvecoeur de Perthes (1788-1868) dans les terrasses alluviales de la Somme, de la contemporanéité de l'homme avec des espèces animales disparues et, enfin, celle de la fondation de la Société d'anthropologie de Paris qui ouvre l'une des périodes les plus fastes des sciences anthropologiques.

Les anniversaires provoquent parfois un effet d'aubaine, «un rare concours d'anniversaires glorieux». Cette année 1859 fait ainsi partie de ces moments marqués par une telle accumulation de faits que l'histoire s'est chargée de rendre fondateurs qu'il peut être aisé de succomber à la facilité d'une interprétation globalisante. L'historien sait le caractère somme toute artificiel d'un tel exercice, voire l'hérésie d'une telle démarche dans la mesure où il s'agit d'associer entre eux des événements dont les liens organiques relèvent parfois de la seule construction a posteriori.

Partant, cette prudence revendiquée ne doit pas cependant constituer un obstacle dirimant, dans la mesure où elle est à même d'ouvrir de nouvelles perspectives de réflexion. En effet, ce ne sont plus les seuls événements et leur concomitance qui sont source de connaissance, c'est également leur traitement historiographique ultérieur qui, à son tour, devient porteur d'enseignement. Faits, interprétations, diffusion et réception des concepts forment alors un tout signifiant et les célébrations peuvent devenir des objets d'étude propres à vivifier notre réflexion.

Ainsi, autant la célébration franco-française en 1909 des Trois glorieuses de 1859, ces fameux trois événements fondateurs, s'inscrivait dans une démarche visant essentiellement à faire de la Société d'anthropologie de Paris et de son fondateur Paul Broca (1824-1880) les moteurs principaux des progrès enregistrés dans la connaissance des hommes actuels et fossiles dans le demi-siècle alors écoulé, autant est-il aujourd'hui possible par une lecture à la fois globale et interdisciplinaire et grâce au recours aux sources archivistiques de renouveler une telle étude.

Partager


Ajouter à votre bibliographie ?

Recherche thématique